Le Cycle des pêcheurs est fondé sur notre désir d’aviver une part de mémoire collective, de mettre en lumière des territoires, de réactiver les savoirs-faire traditionnels et les chants oubliés et d’étudier leur résonance dans la réalité contemporaine par le biais de la poésie.

Il met à l’honneur les cultures littorales, les mythologies et chants maritimes, le rapport à l’ailleurs, à l’absence, à la solitude.